Cancer

by

Il a encore des fragments des jupes de sa mère coincés dans les pinces. Et il n’est pas prêt de les lâcher. Bonne ou mauvaise, la relation qu’il a eue avec sa génitrice conditionnera la vôtre. Pas de panique, il existe une solution : remplacez-la ! Ecoutez-le, consolez-le, créez un climat de confiance. Il faudra de la patience et passer outre ses sautes d’humeur, sa cyclothymie, ses replis sur soi parce que vous avez dit ce qu’il ne fallait pas, sur le mauvais ton et au mauvais moment, même si c’est parce que vous avez découvert le pot aux roses. C’est de votre faute, c’est vous la coupable ! Avec le chantage affectif, c’est l’une de ses tactiques préférées. Le petit plus : il revient toujours.

Rendez-vous sur Hellocoton !