Les Tue – l’amour

by

Coupables de nous faire déchanter en une fraction de seconde, les tue-l’amour sont de puissants obstacles à l’évolution de nos relations sentimental es. Qu’ils sont nombreux ces petits détails qui ne passent pas et font la relation trépasser ! Quels sont les éléments qui composent notre liste imaginaire que l’on coche et décoche au fil du temps ? Ceux qui rebutent et qui transforment notre coup de cœur en coup du sort ?

Etape primordiale et plus que déterminante : le premier rendezvous. Au parc, dans un bar ou dans un lieu plus insolite, c’est à ce moment-là que tout va se jouer. Toute excitée, c’est la première fois que l’onvoit l’élu du moment (ou l’élue…). Alors, bien évidemment, on met le paquet – du moins, on essaye. On se bichonne et on mise tout sur l’allure qu’on aura, histoire qu’il reste scotché quand il nous verra. Heure du rendez-vous fixée, ça y est, nous y voilà, on arrive à l’heure (ou d’humour ou en ayant les ongles sales et en ne lâchant pas son premier amour : son téléphone.Voilà le scénario catastrophe qui ferait de vous une redoutable chasseuse de tête. Heureusement, on n’en est pas là… Mais, honnêtement, ce qu’il faut retenir, c’est que d’un détail naîtra la petite étincelle qui fera votre coeur balancer – ou pas ! « Au premier rendez-vous, je fais attention à tous les petits détails. Au-delà du look, j’apprécie une femme qui s’est pomponnée tout en préservant son côté naturel :
les ongles et les sourcils bien faits, un maquillage discret, une tenue casual avec une touche sexy. A l’inverse, si je vois qu’elle manque d’hygiène ou qu’elle est un peu cruche, je coupe court immédiatement.» David « Mieux vaut être seul qu’avec une fille trop superficielle ou trop masculine. » Raphaël Imaginons maintenant que, jusque-là, toutes les conditions  soient réunies : en plus d’être marrant, généreux et attentionné, il sent bon, a de la conversation, s’intéresse à ce que vous dites et, miraculeusement, arrive à s’en souvenir. De fil en aiguille, le rapprochement se veut plus charnel… Chez toi ou chez moi ? C’est parti, ce soir, ce sera chez lui, direction les tropiques, ça promet d’être chaud. Arrivés sur le pas de la porte, l’excitation atteint son paroxysme et là, c’est le désenchantement progressif qui s’engage. « Bienvenue chez moi », dit-il, fier de lui nonobstant l’odeur de renfermé ou de la dernière poubelle non jetée. La belle, pour se remettre les idées en place, fera un petit tour aux toilettes. Très mauvaise idée, là-bas, l’accueil se veut chaleureusement touffu, entre les poils dans le lavabo et les cheveux dans la baignoire qui s’ajouteront aux traces de crasse, c’est sûr, l’élu n’est pas une fée du logis. Pour éviter ce genre de situation qui semble éteindre tout début de flamme, faut-il prendre les devants ?
Anticiper et laisser libre cours à la femme confiante et indépendante qui sommeille en nous ? Allez, on va chez moi, on sera plus à l’aise (pour ne pas dire au propre). Mais, là aussi, mesdames, attention : ce qui vaut pour lui vaut aussi pour vous. Mais comme nous sommes toujours au top, il ne trouvera aucun cheveu dans le lavabo, la vaisselle sera faite, les vêtements sales seront bien camouflés dans le panier à linge, les photos et objets  compromettants, au placard – pour les objets, on en fera bon usage par la suite, rassurez-vous. De bisous en bisous, câlins en caresses, il est temps de découvrir son corps si fantasmé. Une plastique qui émoustille à souhait et pourtant… il est légèrement trop poilu, des pieds répugnants et des odeurs intimes ragoutantes. Là encore, les dames ne sont pas à l’abri. « Une fois, avec mon copain, on s’apprêtait à faire l’amour. Les préliminaires entamés, je me rends compte que son sexe sent épouvantablement mauvais, on signait là, la fin de tout exercice érotique. » Déborah « Une fille qui sent mauvais des parties intimes, ça a le don de faire ma barre changer de bord. » Kévin C’est évident, vous étiez faits pour être ensemble. Non seulement il répond à vos critères physiques, mais il a, en plus, du charme à revendre. Séduite, vous avez succombée et filez tous deux des jours
heureux. Mais, là encore, malheureusement, rien n’est définitivement gagné. « La routine dans un couple, ça, c’est un tue-l’amour. » Khaled « La complicité, c’est génial dans un couple, mais mieux vaut éviter de dépasser certaines limites : concours de flatulences sous la couette, les rots, la porte des toilettes qui reste ouverte et qui permet la diffusion d’un
nouveau parfum d’ambiance… » Sabrina « Une fille qui se dit que parce qu’on est en couple, c’est bon, elle n’a plus d’effort à faire pour me séduire, elle ressort ses culottes de grand-mère, t-shirt et jogging pour dormir. La clé pour garder son conjoint, c’est l’impressionner au quotidien. » Anthony ■

Rendez-vous sur Hellocoton !